Apprendre l'orthographe

Tous les tutos ne concernant ni le SC ni les animations se trouvent ici.

Modérateurs : SM58, Purple Sea, El Señor Toulou

Répondre
Avatar du membre
Hiro Shinji
Dictateur
Dictateur
Messages : 4852
Enregistré le : 25 oct. 2009, 00:13
Logiciel 1 : Gimp

Apprendre l'orthographe

Message par Hiro Shinji » 20 nov. 2010, 19:30

Salut tout le monde !

Au travers ce tuto, je tenterai de vous donner quelques conseils et tuyaux pour vous apprendre petit à petit l'orthographe, sans se presser. J'étais peut être comme certains d'entre vous il y a quelques années, car en effet je n'écoutais pas du tout à l'école primaire. J'ai transporté avec moi de grosses lacunes jusqu'en 4ème au moins. Et n'allez pas croire que j'ai tout corrigé du jour au lendemain, j'y suis vraiment allé petit à petit. Mais pour ça, j'ai dû y mettre un peu du mien. Voilà ce que j'attends de vous également, croyez-moi, les règles orthographiques Françaises ne sont pas si compliquées. Souvent, ce sont les termes employés pour les expliquer qui semblent un peu ardus.

Ce que je souhaite donc faire, c'est vous expliquer tout ça le plus simplement et le plus tranquillement possible, sans passer par des concepts scolaires à deux francs. Prenez votre temps pour tout lire, essayez de bien assimiler, et surtout : Forcez-vous à vouloir écrire correctement ! C'est très important, car bien souvent, les membres ne cherchent même pas à vouloir écrire correctement, il faut donc avoir l'état d'esprit du type qui veut vraiment maitriser son orthographe !

Je rappelle, au passage, que bien écrire permet de rendre vos SCs beaucoup plus accessibles !

http://hiroshinji.perso.sfr.fr/autres/placealaction.mp3

1. Avant propos

Vous savez parler correctement le Français depuis que vous l'apprenez inconsciemment étant très petit. A l'oral, il n'y a aucun problème. Et justement, la logique de la langue est basée sur l'oral (normal) avant tout. Réfléchissez à une phrase à l'oral, et vous comprendrez pour l'écrit. Si je ne suis pas très clair, je vous prends un exemple rapide :

Quand vous dîtes : "Tu lui écris une lettre ?" à l'oral, le "lui" désigne bien une personne. Vous le savez inconsciemment. Il faut donc s'en rendre compte pour l'écrit lorsque vous faites des accords. Mais ma phrase n'est pas représentative.

Imaginons plutôt que vous venez d'écrire une lettre à votre petite amie, ce qui vous a demandé du courage, à la fin, vous vous dîtes : "Ça y est, je l'ai enfin écrite !". Là aussi, à l'oral, vous savez très bien qui est quoi ! Le je, c'est vous, le l', c'est la lettre, et le ai n'est qu'un auxiliaire ! Pourtant, pour certains, même si vous le savez, vous écrivez : "Ça y est, je l'ai enfin écrit !" sans l'accord. Pourtant, si vous prononcez cette phrase à voix haute, vous intégrerez de vous même le "e" à la fin !

Voilà pourquoi quand vous bloquez sur un accord, récitez la phrase à voix haute, et vous aurez la solution. Ça ne marche pas toujours, malheureusement. Car en effet, pour le verbe "écrit", le son "écrite" s'entend à l'oral, mais si vous devez accorder un verbe en "ée" comme "mangé", même si vous dîtes : "Je l'ai mangée", et qu'il s'agit d'une banane, aucun moyen de savoir à l'écrit si vous devez mettre "ée" ou pas. (Et si, vous devez le mettre, comme je l'ai écrit)

2. Vive le remplacement

Pour savoir comment accorder, le mieux est de remplacer vos mots par des mots ayant des sons différents au féminin à l'oral. (Comme écrit, notamment)

Vous ne savez pas si vous devez mettre "er" à la fin de votre verbe ? Car quand vous dîtes : "J'ai attrapé un chat" ou encore "On s'est fait attraper bêtement !", les prononciations sont les mêmes ? Dans ce cas, remplacez votre verbe "attraper" par un verbe qui change de sonorité à ces moments là ! Par exemple, remplacez "attraper" par le verbe "prendre". Qu'est ce que ça donne ?

"J'ai pris un chat"
"On s'est fait prendre bêtement !"

Et maintenant, à chaque fois, vous associez "pris" à l'accord "é", et vous associez "prendre" à l'accord "er". Du coup, à chaque fois que vous bloquerez sur l'accord d'un verbe, remplacer le par "prendre", et vous saurez tout de suite l'accord que vous devez mettre !

Cela marche aussi au féminin. Exemple pour "Je l'ai attrapé", et vous venez d'attraper une balle, remplacez par le verbe prendre, parlez à voix haute, et vous direz : "Je l'ai prise". Du coup, vous savez tout de suite que vous devez écrire : "Je l'ai attrapée". Et non pas "Je l'ai attrapé" comme je l'ai fait au début ! C'est un excellent moyen de savoir quand vous devez mettre des "é", "ée" ou des "er".

Le remplacement marche pour beaucoup de choses. Mais je ne vais pas tous vous les faire, je voulais juste vous montrer, si vous voulez connaitre les astuces de remplacement, lisez ce topic.

Si j'ai pris l'exemple du "er" et du "é", c'est parce que c'est le plus important. Si vous cherchez un peu, vous comprendrez petit à petit "pourquoi" est ce que vous dîtes : "Je l'ai prise" lorsqu'il s'agit d'une balle. En l'occurrence, pour notre cas, c'est très simple, c'est le "L" apostrophe qui indique l'accord du verbe prendre. Sans le "L" apostrophe, on dit : "J'ai pris", tout simplement.

3. Comprendre les accords

J'y viens justement. C'est bien beau de remplacer, mais c'est bien aussi de comprendre. Parfois, même en remplaçant, il y a des blocages. Le remplacement marche pour quasiment TOUTES les phrases assez simples. Mais pour les structures complexes, c'est mieux de bien tout situer.

En gros, scolairement, on dit que lorsque l'auxiliaire est "être", on accorde tout, que ce soit féminin/masculin, singulier ou pluriel. Exemple : "Elles sont allées".

Lorsque l'auxiliaire est "avoir", on n'accorde pas. Exemple : "Elle a gagné". SAUF, lorsqu'un pronom est placé entre les deux. Un pronom, c'est juste un mot censé en remplacer un autre. Encore une fois, je répète que l'oral aide énormément. Exemple : "Elle l'a gagnée", le "L" apostrophe remplace ici une peluche. C'est donc justement parce que ce fameux "L" apostrophe est là qu'il faut accorder le "gagnée". Car en effet, si jamais votre "L" apostrophe désignait "un cadeau", vous devez écrire : "Elle l'a gagné". Elle a gagné quoi ? Le cadeau. Utilisez la méthode du remplacement, miracle, ça marche aussi.

Plus compliqué : "Ils l'ont gagné". J'en vois beaucoup qui écrirait à la place : "Ils l'on gagnait". Là encore, mauvaise compréhension de la phrase à l'écrit. C'est le L apostrophe qui induit en erreur. Retirez le, ça donne : "Ils ont gagné", c'est plus clair du coup. Et après uniquement, vous comprenez que le "L" apostrophe ne sert qu'à remplacer une chose. (Une coupe du monde par exemple, ce qui donnerait : "Ils l'ont gagnée")

"La lettre que tu as envoyée"

Bizarre tiens ? Pourquoi, à votre avis, ai-je mis "ée" à envoyé alors qu'il n'y a pas l'air d'y avoir de pronom dans les parages. Eh ben en fait, c'est grâce au "que". Ce genre de phrase là, c'est pas les plus simples côté accord. Voilà pourquoi je vous conseil de remplacer. "La lettre que tu as écrite". Qu'est ce que tu as écrit ? C'est la lettre. Voilà pourquoi on accorde au féminin.

Mon exemple est très simple, mais posez vous cette question pour les longues phrases complexes. Demandez vous toujours "Qu'est ce qu'il ..... ?" Les accords finiront par devenir très simple.

4. La conjugaison

Ce chapitre complète le précédent. Je vous remets cette phrase : "Ils l'ont gagné". Et j'ai dit juste après que certains écrivaient : "Ils l'on gagnait". Une autre chose induit en erreur, c'est tout simplement une mauvaise reconnaissance des temps.

Les auxiliaires sont indispensables pour certains temps. Désolé, il n'y a pas d'astuce pour échapper à cette règle. Il va vous falloir connaitre les temps. D'une manière générale, le plus souvent, les auxiliaires se trouve dans le "Passé composé". Il faut donc bien se mettre dans le crâne que lorsque vous dîtes "Ils ont gagné" au passé composé, il y a un auxiliaire quelque part. (Qui est "ont" pour notre cas)

Il faut bien distinguer le temps utilisé du pronom qui ne sert qu'à remplacer un "objet" ou une "personne" !

Si vous bloquez sur une structure orthographique, je vous conseil d'aller visiter ce site : Le-Conjugueur. Vous marquez votre verbe, et vous l'avez à tous les temps. A force, vous finirez par retenir. Il faut apprendre les temps, il n'y a pas de solution miracle. Remarquez qu'on trouve aussi un auxiliaire pour le "Passé antérieur", le "Plus-que-parfait" ainsi que le "Futur antérieur".

Une chose est à savoir en ce qui concerne la première personne du singulier au présent : (Je)

:arrow: Pour les verbes du premier groupe : on ne met jamais de "s" au présent, pour la première personne du singulier. (Les verbes du premier groupe sont ceux qui se terminent par "er", Ex : Manger, frapper, allumer, poster etc...)
:arrow: Pour les verbes du deuxième groupe : on met toujours un "s" au présent, pour la première personne du singulier. (Les verbes du deuxième groupe sont ceux qui se terminent par "ir", Ex : finir, éblouir, éclaircir etc...)
:arrow: Pour les verbes du troisième groupe : Des fois on met un "s", des fois on n'en met pas. Il faut connaitre les verbes. (Pour savoir si un verbe est du troisième groupe, vous avez une méthode qui consiste à conjuguer ce verbe à la première personne du présent, et à voir s'il fini par un "i" ou un "e". (Ne marche pas tout le temps) . Si ce n'est pas le cas, alors il est du troisième groupe. (Ex : "Parvenir" n'est pas du deuxième groupe même s'il finit par "ir" car : "Je parviens". "Partir" est aussi du troisième groupe car : "Je pars". Vous avez aussi "Aller" qui est du troisième groupe, car "Je vais", et non pas "Je alle". Après, vous avez tout le reste, comme "Prendre", "Vendre", "Perdre" etc....)

Je vous balance des exemple : Je mange, (1er) je joue, (1er) je finis, (2ème) je pars, (3ème) je frappe, (1er) je dors, (3ème) j'allume, (1er) je réussis (2ème).

Pour le reste, j'espère que vous savez quand même que pour la deuxième personne du singulier, (Tu) on met toujours un "s" à la fin du verbe... ;)

Autre notion qui me semble importante en conjugaison. Certains ne savent jamais quoi mettre à la fin d'un verbe conjugué au passé composé notamment. Par exemple : "J'ai fini". Certains auraient mis un "t", ou encore un "s". Alors qu'en fait, il ne faut rien mettre, comme je l'ai écrit. Bien sûr, ça vaut aussi pour "Tu as fini", "Nous avons fini" etc... Là, c'est pas compliqué, si le verbe est du deuxième groupe, on ne met RIEN à la fin de celui-ci s'il est conjugué par un temps contenant un auxiliaire.

Ça vaut aussi pour certains du troisième groupe, comme : "Je suis parti". Mais pas tous, comme : "J'ai dit" ! (Ou encore "J'ai pris". Mais celui-ci, en féminin, ça donne "prise", donc il est assez simple à retenir)

Vous n'avez plus qu'à ouvrir votre Bescherelle ou utiliser le Conjugueur si vous bloquez sur un mot ! Ça rentre petit à petit après, mais il ne faut pas se laisser submerger par les nombreux temps de notre si belle langue ! =D

5. Quelques pièges, notions à savoir

Quelques petits trucs avant de vous lâcher :

Lorsque votre phrase est négative, il faut bien situer vos mots. Exemple : "Je ne pars pas". On a bien un "ne" et un "pas" pour marquer la négation. Je dis ça parce qu'à l'oral, on aurait tendance à dire : "Je pars pas", ce qui peut induire à l'erreur.

Mais cette phrase est assez simple, maintenant, là où certains se plantent, c'est ici par exemple : "On y va pas ?". Là, on pourrait croire qu'une liaison se fait entre le "On" et le "y", alors qu'en réalité, la phrase correcte est : "On n'y va pas ?". Oui, il ne faut pas oublier le "n'" !

Autre chose :

On utilise souvent des termes comme : "Allez !", et on ne sait jamais si on met un "er", un "é" ou un "ez" à la fin du verbe "Aller". En l'occurrence, là, on mets un "ez" comme je l'ai marqué. Pourquoi ? C'est de l'impératif. Un moyen de s'en rappeler consiste à ajouter un "-y" après le verbe "Aller", ce qui donne : "Allez-y !". La liaison orale permet de se rappeler qu'on écrit bien : "Allez !" sans chercher pendant des heures devant sa copie de Bac. (C'est du vécu oui... Trou de mémoire)

Il ne faut pas non plus oublier les tournures comme : "il faut que j'aille là-bas !". Ben oui, on ne dit pas : "Il faut que je vais là-bas !" ! Pour le verbe aller, c'est simple, on l'utilise tout le temps, mais pour d'autres verbes, on aurait tendance à faire l'erreur. Pourquoi ? C'est du subjonctif, et c'est le "que" qui marque ce subjonctif. ("Que j'y aille", "Que nous y allons", "Que je parte" etc...)

Je finis sur ce point :

La ponctuation ! Combien de fois j'ai pu voir : "Mais qu'est ce que tu veux !!!!" en mode vénère au lieu de "Mais qu'est ce que tu veux ???". C'est une interrogation. Au passage, n'abusez pas des points d'exclamation ou d'interrogation, un seul suffit, deux à la limite, mais pas trois.

6. Conclusion

Bon, j'ai dit l'essentiel. Ce qu'il vous faut vraiment retenir dans cette histoire, c'est le repérage des mots dans une phrase et sa fonction. (Par exemple, reconnaitre qu'un L apostrophe peut remplacer quelque chose/quelqu'un) Les fautes les plus courantes viennent de là.

Combien de fois j'ai pu voir : "il ma très bien expliquer" au lieu de : "il m'a très bien expliqué" ? Eh oui, le M apostrophe remplace une personne, et on remarque donc qu'avec le "Il m'a" que c'est du passé composé, donc "é" à la fin du verbe.

D'ailleurs, est-ce que si le M apostrophe désigne une fille, on met "ée" à la fin de "expliqué" ? Noob Man répond à cette question :
Noob Man a écrit :Non, justement, et c'est là que les méthodes "artisanales" rencontrent un problème. :mrgreen: En fait, c'est pas compliqué, mais il faut passer par des salades scolaires pour comprendre :

Pour le verbe être, pas de problèmes, le participe s'accorde toujours avec le sujet.
Pour le verbe avoir, deux cas de figure :
- Si le COD est placé avant le participe, on accorde celui-ci en genre et en nombre.
- Si le COD est placé après le participe, on n'accorde pas celui-ci.
En fait, seul le COD a de l'influence sur l'accord ou non du participe passé. Comment reconnaît-on le COD ? C'est tout simple : il est la réponse à la question "quoi ?". Gné ? Bah, je vais vous montrer sur un exemple, ça sera plus simple à comprendre :
"Elle a mangé la pomme." -> Qui ou Qu'est-ce qui est mangé ? Réponse : la pomme, donc la pomme est COD. Ça vaut aussi avec "Elle l'a mangée" : Qui ou qu'est-ce qui est mangé ? "l'", à savoir la pomme. En gros, le COD, c'est l'objet de la phrase, celui qui subit.
En revanche, dans la phrase d'HS : "elle m'a expliqué". Qui est expliqué ? Réponse : bah c'est pas dans la phrase... Le "m" est la réponse à la question "A qui a-t-elle expliqué ?" Le "m" est donc le destinataire de l'action, il est le COI. Et il n'a aucune influence sur l'accord du participe passé.
J'espère que j'ai été clair pour ce dernier point. :?
Ce sont surtout ces fautes là qu'il faut corriger. Le reste, je vais pas dire que c'est moins embêtant, mais ça passe mieux. (Savoir qu'on met un "s" à la fin de "Je mets", c'est pas forcément évident, il faut le savoir)

Lorsque l'on a compris qui est quoi dans une phrase, c'est tout gagné, on s'en sort forcément !

J'espère avoir réussi à vous faire passer quelque chose. Le seul conseil que je puisse vous donner, c'est de vouloir bien écrire. Si vous vous en fichez, alors c'est inutile. Pour apprendre, il faut se poser des questions. Et je vous garantis que les résultats sont visibles très rapidement, il suffit de se donner un coup de pied au cul ! =D

N'hésitez pas non plus à poser des questions ici même ou sur l'autre topic. :smile:

A bientôt !

Avatar du membre
Noob Man
Paint Master
Paint Master
Messages : 4569
Enregistré le : 25 oct. 2009, 19:06
Logiciel 1 : Paint
Logiciel 2 : KolourPaint
Localisation : Dans mon plan de thèse~
Contact :

Re: Apprendre l'orthographe

Message par Noob Man » 20 nov. 2010, 19:56

Tuto presque parfait. Il devrait aider les gens qui ont des problèmes, je pense.

Un petit truc, tout à la fin :
Hiro Shinji a écrit :A noter que si le M apostrophe remplace une fille, on met "ée" à la fin.
Non, justement, et c'est là que les méthodes "artisanales" rencontrent un problème. :mrgreen: En fait, c'est pas compliqué, mais il faut passer par des salades scolaires pour comprendre :

Pour le verbe être, pas de problèmes, le participe s'accorde toujours avec le sujet.
Pour le verbe avoir, deux cas de figure :
- Si le COD est placé avant le participe, on accorde celui-ci en genre et en nombre.
- Si le COD est placé après le participe, on n'accorde pas celui-ci.
En fait, seul le COD a de l'influence sur l'accord ou non du participe passé. Comment reconnaît-on le COD ? C'est tout simple : il est la réponse à la question "quoi ?". Gné ? Bah, je vais vous montrer sur un exemple, ça sera plus simple à comprendre :
"Elle a mangé la pomme." -> Qui ou Qu'est-ce qui est mangé ? Réponse : la pomme, donc la pomme est COD. Ça vaut aussi avec "Elle l'a mangée" : Qui ou qu'est-ce qui est mangé ? "l'", à savoir la pomme. En gros, le COD, c'est l'objet de la phrase, celui qui subit.
En revanche, dans la phrase d'HS : "elle m'a expliqué". Qui est expliqué ? Réponse : bah c'est pas dans la phrase... Le "m" est la réponse à la question "A qui a-t-elle expliqué ?" Le "m" est donc le destinataire de l'action, il est le COI. Et il n'a aucune influence sur l'accord du participe passé.
J'espère que j'ai été clair pour ce dernier point. :?

EDIT² : Hm, autre chose :
Hiro Shinji a écrit :et c'est le "que" qui marque ce conditionnel.
C'est le subjonctif qui est marqué par "que". Le conditionnel se construit de façon similaire au futur simple, mais avec des pièges bien chiants, notamment celui-ci : il y a un "s" à la première personne du singulier au conditionnel présent, et pas à l'imparfait, or il est parfois dur de distinguer grammaticalement ces deux temps, ça dépend uniquement du contexte. :wink:
Image

/人‿‿人\

Rêgle numéro 52 de Shyco - Noob Man est le mec le plus cool au monde, et est exempt de sanctions. Il est tout simplement trop cool pour ça. ~Toulou

Moi j'suis ok avec Noob Man vous êtes cons c'est tout. ~SZO


Avatar du membre
Hiro Shinji
Dictateur
Dictateur
Messages : 4852
Enregistré le : 25 oct. 2009, 00:13
Logiciel 1 : Gimp

Re: Apprendre l'orthographe

Message par Hiro Shinji » 20 nov. 2010, 19:58

Noob Man a écrit :Non, justement, et c'est là que les méthodes "artisanales" rencontrent un problème. :mrgreen: En fait, c'est pas compliqué, mais il faut passer par des salades scolaires pour comprendre : [...]
Ah oui, exact, y avait un débat sur ça sur une de mes histoires. :lol: (Avec le "Il m'a sauvé", et le m désignait une fille.
Noob Man a écrit :C'est le subjonctif qui est marqué par "que". Le conditionnel se construit de façon similaire au futur simple, mais avec des pièges bien chiants, notamment celui-ci : il y a un "s" à la première personne du singulier au conditionnel présent, et pas à l'imparfait, or il est parfois dur de distinguer grammaticalement ces deux temps, ça dépend uniquement du contexte. :wink:
Merci, erreur d'étourderie. :smile:

Répondre